Archives Mensuelles: août 2012

Gracanica Off

On habite tous ensemble dans l’appartement d’Igor. Certains soirs, il y a des concerts, d’autres soirs, on reste à dessiner au centre. La vie s’écoule au rythme des secondes tumultueuses. À côté du centre, il y a le monastère orthodoxe de Gracanica, l’un des plus fameux du Kosovo. Mille histoires sont peintes sur murs et narrées par Milena. C’était facile de dire bonjour, c’est dur de dire au revoir.

In Gracanica, the life is « blood and honey » as the meaning of BALKANS (bal=honey, kan=blood). We appreciate a lot the work of Nenad, Milena, Misa, Dandy, Crny and all these young motivated people who want to change the things. Their enthousiasm is great. They have a lot to do and we hope to work and meet them again. It was a very intense week! Thank to all…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Gracanica

Gracanica est un îlot serbe situé à une dizaine de kilomètres de Prishtina. Au centre de cette ville, il y a le centre de la paix et de la tolérance et ses mille visages : Nenad, Milena, Misha, Nikolaï, Dandy, Orna, Alexander et tous les autres… Autant de gens investis pour faire avancer la situation grâce à l’art et les rencontres. Ce fut une véritable expérience de vie que de passer ces quelques jours en leur compagnie. Ici c’est difficile. Bien plus qu’on le pensait et pourtant ils sont là et ils font bien plus que ce qu’on aurait pu imaginer.

On terminera ces quelques jours de workshop par une exposition collective avec Orna (artiste israelienne en résidence aussi). Ce fut l’occasion de montrer l’ensemble du travail réalisé jusque là et de présenter pour la première fois l’arthotèque que nous avons conçue sur la route.

The workshop in Gracanica was more or less underground one. We worked mainly with young men, all graphic designers. The temperature was extremely hot, but we handle the drawings and prints thanks to Elza’s enthousiasm and professionnal engagement. Last evening we even organized an exhibition with Orna, an Israeli artist, who stayed one month in Gracanica for the art residency.

Welcome to Kosovo

Pour passer la frontière macédonienne, on a du peser le van et Danka a négocié en slovacocroate avec les douaniers pour nous laisser passer. Quand on arrive à Prishtina (capitale du Kosovo), soit on se gare et on touche plus au volant, soit on sort son drapeau pirate et on fonce ! Premier arrivé, premier servi. La capitale est étonnante, tous les bâtiments sont neufs, il n’y a aucun centre historique. On croise la statue de la liberté au sommet d’un hôtel et celle de Bill Clinton sur une petite place…  » New Born  » est écrit en grandes lettres…

The borders from Macedonia to Kosovo were a bit complicated. The policemen wanted us to cross as a TRUCK! We had to weight the van, to wait for a different permitions, to go from one office to another one, to struggle for the price of insurance, but after all we got in Kosovo. The road to Prishtina was full of new commercial buildings, tires and fields…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À travers la Macédoine

Aujourd’hui, nous nous lavons à la fontaine du monastère de Melnik (d’ailleurs Elza a laissé ses lunettes de vue là-bas… si vous y passez, n’hésitez pas à les ramener) et déjeunons en Bulgarie. Nous mangeons et faisons la sieste en Grèce puis un petit apéro et au lit en Macédoine. Renata nous accueille chez elle pour une nuit. Le lendemain c’est la découverte de Skopje – capitale de Macédonie. La ville a conservé son quartier turc avec ses ruelles et son bazar. Cette première tournée macédonienne se conclue merveilleusement à une vingtaine de kilomètres de la capitale, à Matka, retenue d’eau naturelle au creux des montagnes. Mohamed nous mène en bateau de l’autre côté de la rive et nous dormons dans un hôtel quatre étoiles : au pied de l’église, douche-fontaine, rencontre avec quatre tchèques et deux polonaises, poivrons du potager au déjeuner… On est parée pour le Kosovo !

Macedonie is such a beautifull country. We spent our first night in Bansko. Young receptionist, Azé, welcomed us as the princesses: black olives, Feta cheese and beer. We were only two of us in hotel! Next day, Renata, a young mother of two little kids, invited us to her house in Dobrosane. We shared the evening with her and her brother, Tony, and have been speaking about history, politic and social situation in Macedonia. Short visit of Skopje was also nice. Another incredible meeting was wainting for us at « Matka’s Lake » close to Skopje: wonderfull green country side with high clifts and river in the middle… and one Albanian family speaking fluently Slovak!!! Have you ever seen that?! The road is full of unbelievable, but true, meetings. We take it with the open heart.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

From Kardzhali to Melnik

De Kardzhali, nous longeons le Sud de la Bulgarie et traversons des villages de toute beauté, montons au sommet des cols à trente km/h, découvrons des villages encore intacts – arborant encore toute l’architecture traditionnelle bulgare – nous nous endormons au bord des lacs en faisant des voeux devant les étoiles filantes et finalement nous nous égarons dans les paysages étonnants des pyramides de Melnik.

We followed the road on South-West of Bulgaria. It was a pleasure to cross the National Parks with a very green and fresh countryside. We stopped in Siroka Laka, very peaceful and calme place, getting touristy… However it is still pleasant to fill your belly with the local meet and cheese. In dospat, our van passed the next « jeep exam ». It goes through all kind of ground!!! Incredible, but true!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Kardzhali Off

Nous découvrons au cours de ces quelques jours de nombreuses histoires sur le village, ses habitants (turcs vivant en Bulgarie), ses grottes Thraces dédiées au culte du soleil et surtout nous rencontrons Radost et Galina. Toutes deux s’affairent à créer des liens entre des artistes venus des quatre coins de l’Europe et les habitants du village présents ici depuis plusieurs générations. Elles ont entre autre inventé la fête du village pour laquelle chaque année elles créent avec les femmes des villages une installation en utlisant un gros chausson. Depuis la fête annuelle du village est devenue une référence en Bulgarie ! Elle est même notée dans les calendriers !   » Terlik  » greetings !

We stayed one more day in Duzhdovnica and worked on our drawings, while a young French guy appeared suddenly in the village. Adrien is a sculpor living in Marseille, and he was travelling few days in Bulgaria. It was a nice and interesting meeting.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Kardzhali

Sur le haut village perché de Duzhdovnica, à quelques pas de Kardjhali, nous avons réalisé trois jours de workshop avec les jeunes venus des villages aux alentours.

In Duzhdovnica, closed to Kardjhali, we did tree workshop’s days with teenagers from surrounding villages.

From Varna to Kardzhali

Accueil à Dazdovnica le 6 août 2012.

Nous voici au bout du monde ! Au perchées dans un petit village musulman situé à quelques pas de Kardjhali, nous sommes accueillies par tous les enfants du village qui se pressent pour nous aider à décharger… On loge dans un centre d’art incroyable qui a été réhabilité par des jeunes volontaires venus du monde entier. Les troupeaux de dindons, les vaches et les tortues (véridique pour les tortues !) tiennent leur droite sur la route ! Le minaret de la mosquée voisine (mur mitoyen avec le centre où nous logeons) est conçu en tonneaux de fer mais tient bon ! Tous se pressent pour la prière, et oui en ce moment c’est ramadan !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Varna – « Our World »

Du 1 au 3 août 2012

Et hop, on reprend le rythme du workshop. On forme une fine équipe avec Iva (organisatrice du projet via l’association Our World). Puis Simon, Medhi, Alexandre, Benoît, Julia et Philippe (l’équipe française en direct de Clermont-Ferrand) nous rejoint pour partager l’atelier avec l’ensemble des jeunes bulgares. Spéciale dédicace pour Iva, ce fut une super rencontre !

Varna

Le 31 juillet 2012,

ça y est ! On est au bord de la mer noire !!! On se baigne à coeur joie pour fêter l’arrivée ! Puis on rejoint Coco et son couple d’amis artistes qui ont un atelier de céramique dans une petite ville à côté de Varna.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

%d blogueurs aiment cette page :